De la difficulté des mots / Un espace qui s’insinue

Travail réalisé à l’occasion d’un workshop au sein duquel nous étions invités à réfléchir autour du livre en espace.
J’ai réfléchi autour de la difficulté du dire, et du paradoxe résidant dans le fait d’atteindre une forme d’expression extrêmement personnelle uniquement en effaçant toute trace d’identité. C’est une forme de protection, une façon de ne laisser à personne l’occasion de nous atteindre. J’ai rédigé des textes, des phrases, et en ai emprunté d’autres à des artistes, des phrases que je ressens très profondément. Ces phrases, je les ai enfermées dans une bâche plastifiée très fine, en ai fait des sacs, des sacs où déverser ces mots que je ne peux pas dire, que personne ne peut dire. Certains ont été rembourrés, d’autres doublés, la couture était parfois à l’extérieur, parfois à l’intérieur, chaque enveloppe était unique. Les suspendre ensuite, dans un espace exigu de surcroît, c’était obliger la confrontation, appeler à la manipulation.
Ces mots ne sont pas tous accessibles directement, certains ne le sont pas du tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s